Historique et description

La ferme « Jacquemot »

C’est en 1796 que le Sieur Alexis Girard fit construire cette maison dans le quartier des Cordiers. Ce négociant en balance ainsi que Jules Jacquemot, dernier occupant des lieux ne se doutaient pas qu’aujourd’hui leur ferme serait un lieu de visite réputé.

Ferme Musee Haut Doubs

Alexis Girard avait construit solide, employant bonne pierre et bois coupé en bonne lune. Les pièces de la charpente sont remarquables pour leur longueur et leur élancement.
La qualité de ce travail préservé des transformations maladroites et défigurantes n’a pas échappé aux spécialistes des Monuments Historiques lorsqu’ils ont inscrit la maison à l’inventaire supplémentaire, ni à l’abbé Garneret qui en reproduit des éléments dans son ouvrage de référence dédié à la maison du Montagnon.

 

 

TuyéCe témoin est devenu la mémoire du Haut-Doubs. C’est ici que se trouve l’origine de la spécialisation laitière et de la filière fromagère. Dans le tué le fumage des viandes salées préfigure la fabrication actuelle de la saucisse de Morteau et autres salaisons. C’est encore ici, devant la fenêtre du poêle et de la chambre haute, que le paysan se transforma l’hiver en horloger, annonçant notre industrie des micro-techniques.

 

 

 

 

La ferme-atelier « Girard »

De l’autre côté de la rue, la ferme-atelier illustre la vie de la famille Girard, qui depuis plusieurs générations associe le travail de paysan à celui d’artisan du fer.
De père en fils, depuis le 17ème siècle et jusque dans les années 1970, ils exerceront trois activités  dans cet atelier: le métier de forgeron, celui de maréchal-ferrant, et celui de charron.
Ces trois métiers complémentaires étaient souvent exercés par une même famille ou une même personne.

Forgerie ATP du Beugnon